Léa

10 May 2018

 

L’histoire d’une étudiante en L3 de Droit qui voulait aider les gens à partir en vacances…

Lassée, Léa a décidé de terminer sa Licence pour se tourner par la suite vers le secteur du tourisme.

 

Ses yeux pétillent et son visage resplendit. Léa est une de ces personnes avenantes à qui l’on a immédiatement envie de parler, et dont on aimerait être l’amie. Pour la troisième année consécutive, cette jeune femme de 20 ans s’assoit dans les amphithéâtres de la Faculté de Droit de Nantes.

 

Très récemment, face à une lassitude croissante, elle a décidé d’arrêter. « Là c’est décidé ». Elle ne se voit pas poursuivre, les 2 années et demie passées l’ont trop fatiguée physiquement et surtout moralement, entamant sa motivation. A l’y voir aujourd’hui, difficile de penser cela, et pourtant…

 

Les études de Droit représentaient un rêve pour la collégienne qu’elle était il y 7 ans. Idéalement, elle avait pour vocation de devenir juge d’instruction. Des étoiles brillaient dans ses yeux bruns lorsqu’elle décrivait sa future carrière à ses amis, qui n’avaient de cesse de l’encourager. Elle était donc promise à devenir quelqu’un d’important dans la vie des gens.

 

Le Bac en poche, elle est entrée à l’Université. Le plus gros contraste avec le lycée, c’est l’immensité et l’anonymat. « On est personne. Pour les professeurs, tous les visages se ressemblent. Ils arrivent, tiennent leur cours et repartent ». Elle a pensé que sa première année était celle de l’adaptation entre l’adolescence et le monde, d’où l’obligation de passer aux rattrapages en juin. Mais le DEUG de Droit a été difficile à obtenir également. Demandez à un juriste quelle a été l’année la plus difficile durant ses études, il vous répondra bien souvent que c’est la deuxième. On commence à entrer au cœur de la réflexion juridique et à appréhender le fameux syllogisme. « Je veux ma licence. Si je ne l’ai pas, au pire je redouble, mais je veux le diplôme pour faire autre chose ensuite. Je n’ai pas galéré pendant deux ans et demi pour ne rien avoir au bout ».

 

Un nouveau projet l’aide à avancer courageusement vers le Grand Oral propre à la Faculté de Nantes en potassant les cours. Son souhait est de travailler dans un aéroport, en tant qu’agent d’accueil après un BTS tourisme. Ce n’est pas tant qu’elle veuille fuir le Droit, c’est surtout qu'elle a compris que ce n’est pas dedans qu’elle parviendra à s'épanouir. « Mes connaissances juridiques me serviront toujours, quoi que je fasse par la suite » assure-t-elle. Elle confie que l’aéroport est pour elle synonyme de bonheur, ce qui en fait sûrement le meilleur lieu pour travailler à ses yeux. « En fait… j’ai réalisé que je n’avais pas besoin d’être juge pour aider quelqu'un. J’ai plutôt envie d’aider des voyageurs à trouver la meilleure destination pour leurs vacances ». Finalement, Léa sera toujours quelqu’un d’important pour les gens.

 

Cette frêle jeune femme possède une grande force au fond d’elle-même. Lorsqu’on pose son regard sur elle, il s’en dégage tant de douceur. Personne ne pourrait soupçonner combien elle s’est déjà battue dans sa vie - mais ceci est une autre histoire. Le parcours de Léa démontre l’idée qu’il faut parfois passer par une étape nécessaire dans sa vie pour se connaître, réaliser ce dont on a envie et parvenir à des choix de vie qui nous conviennent. L’horizon s’est dégagé pour elle. C’est une jeune femme ambitieuse, qui s’est toujours donné les moyens pour parvenir à ses fins.

 

Mais justement : les fins peuvent changer. William Henley a écrit : « Je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme ». Rien n’est écrit à l’avance, nos propres choix font ce que nous sommes.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Post à l'affiche

J'accuse Dieu !

July 7, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

September 24, 2019

January 12, 2019

December 17, 2018

November 14, 2018

November 8, 2018

October 29, 2018

October 21, 2018

October 15, 2018

September 30, 2018

Please reload

Posts similaires
Please reload

[Raconter le monde]...

FRANCE
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle