[Mon cher corps] #1

4 Aug 2018

Mon cher corps,

 

Toi et moi, on n’est pas vraiment potes.

 

Je t’ai rendu la vie dure depuis ces quelques années, et je dois dire que tu as plutôt bien encaissé ce que je t’ai fait et ce que je continue à te faire subir. En fait, en y repensant… je crois même que tu m’impressionnes un peu.

 

En ce moment, je constate que tu en as assez, et j’aurais tort de t’en vouloir ou de chercher à te blâmer [pour cela du moins]. Tu me fais comprendre depuis quelques semaines que tu n’en peux plus [à juste titre].

 

Tu as su résister à de nombreux coups.

 

Tu as su résister à ce piercing au milieu de l’oreille parce que j’avais trop mal au cœur et que je voulais ressentir autre chose. Tu as su résister à mes nuits de plus en plus courtes et mes heures de travail de plus en plus longues, à ma musique qui hurle dans nos tympans, à trop de café dans nos veines. Tu as su résister lorsque j’ai commencé à de moins en moins t’alimenter, d’abord pendant le diner, puis le petit déjeuner, et enfin le déjeuner… réduisant les quantités au point de sauter des repas. L’été dernier, on m’a souvent dit que tu étais trop maigre, qu’il fallait que je te nourrisse davantage que ça parce que c’était mal.

 

Mais… j’étais mal. Tellement mal. J’imagine que toi aussi, de fait. Je suis vraiment désolée de t’avoir embarqué là-dedans alors que tu n’avais rien demandé, toi. C’est le seul moyen que j’avais fini par trouver pour me donner l’impression de contrôler au moins quelque chose dans ma vie – toi, donc. Et le pire dans cette histoire, c’est que lorsqu’on me disait que j’étais trop maigre, cela sonnait comme un compliment, et je faisais taire les gargouillis de notre estomac que tu émettais comme un avertissement, et une réclamation d’attention.

 

Et puis depuis ces quelques mois, je ne parviens même plus à contrôler cela. Je t’impose parfois un rythme et une quantité de nourriture incroyable en si peu de temps. Alors, inévitablement, nous avons pris un peu de poids. Oh, pas tant que ça je pense. Il n’y a sûrement que moi pour juger que nous sommes beaucoup trop gros à nos yeux. Je ne parviens pas, quoi que je fasse, à te trouver à mon goût. Je n’arrive pas à me satisfaire de ce que tu es. Je n’arrive pas à te voir tel que tu es vraiment, avec tes défauts et surtout tes qualités – parce que je sais pourtant rationnellement que tout le monde en a [même moi].

 

Je n’évite pas les miroirs, au contraire – serait-ce là la démonstration de mon côté contradictoire ? Mais pour autant, je ne cesse de mal te regarder, de te critiquer sous toutes tes coutures à chaque fois. Et je suis pire encore avec toi une fois que je t’ai nourri, comme si c’était ta faute et que tu faisais exprès de vouloir rattraper en quantité tout ce dont je t’ai privé pendant un an et demi. Je me sens faible parce que j’ai l’impression de te passer tous tes caprices, sans parvenir à reprendre la main. Je te fais manger n’importe quoi, n’importe quand : c’est terriblement frustrant, en réalité. J’en suis même à avoir des pensées qui me font peur. J’envisage de plus en plus de te faire recracher tout ce que tu m’as obligée à te donner. Mais heureusement, pour le moment mon côté rationnel m’en a toujours empêchée.

 

Tu me fais comprendre à présent qu’il est grand temps que ce rythme incertain cesse. Tu me tiens éveillée la nuit, sans que je ne puisse y faire quoi que ce soit. J’en suis tout de même à me demander si, dans ces cas-là, c’est bien toi, ou encore de mon fait à trop penser… Tu m’envoies des signaux sur la peau, ou à travers des émotions que je ne parviens [plus] à réguler. Je comprends. Je t’ai déboussolé.

 

Je te demande de la patience, et encore un peu de courage. Mais promis, en retour je vais vraiment essayer d’être davantage à ton écoute. On est censé être une équipe, un duo en symbiose. Je crois que lorsque nous aurons atteint cet objectif, nous pourrons savourer l’instant, car nous aurons sûrement réussi à comprendre une des clés de l’existence humaine.

 

Soit confiant, et aide-moi.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Post à l'affiche

J'accuse Dieu !

July 7, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

September 24, 2019

January 12, 2019

December 17, 2018

November 14, 2018

November 8, 2018

October 29, 2018

October 21, 2018

October 15, 2018

September 30, 2018

Please reload

Posts similaires
Please reload

[Raconter le monde]...

FRANCE
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle