ON EST CHAMPIONS DU MONDE

21 Jul 2018

Chers Bleus,

 

Je crois que je me devais de prendre la plume en cette occasion exceptionnelle. Nous sommes champions du monde pour la seconde fois ; et ce qui me rassure, c’est que, tout comme moi, la plupart d’entre vous ne se souviennent que très peu, sinon pas du tout, de la première !

« Vous êtes unis pour la vie » a déclaré votre sélectionneur, qui entre pour sa part pour la deuxième fois dans l’Histoire, et ce d’une façon différente de la précédente. Putain c’est vrai les gars : vous faites partie de l’Histoire vous aussi !!! Et vous partagez un truc de fou que personne ne peut réellement mesurer mis à part vous !!

 

Pourtant, j’ai l’impression d’être un peu illégitime en me réjouissant autant. Je n’aimais pas le foot, et ça ne m’intéressait pas. Mais suite à un court séjour dans le sud de la France, à côtoyer nuit et jour les marseillais et autres fans inconditionnels de l’OM et du ballon rond, je peux vous assurer qu’on apprend à aimer l’ambiance de folie, l’esprit de corps et d’équipe, les enjeux et surtout la solidarité.

 

J’ai appris à m’intéresser à ces gens – vous, qui courent après un ballon, parce qu’il faut voir plus grand, surtout lors d’une compétition à l’échelle mondiale. Il faut comprendre que les pays ont besoin du sport pour compléter cette diplomatie internationale. Il faut comprendre que c’est l’occasion d’aller à la rencontre d’autres peuples qui diffèrent de nos cultures, mais dont le foot permet un langage commun. J’avais entendu parler de « 98 », de la joie générale, je ne pensais pas un jour vivre cela moi-même. Ce qu’il s’est passé dimanche 15 juillet dernier, c’est quelque chose d’incroyable !

 

C’est vrai que j’avais une dent contre ce sport, qui s’est progressivement transformé en marché économique. Certes un marché qui rassemble, mais il ne faut pas oublier que c’est un marché où des clubs achètent des joueurs, c’est à dire des personnes, et où la politique est inextricablement liée. Je trouve ça encore dérangeant, mais bon, c’est sûrement mon côté juriste qui ressort. Ces sommes d’argent astronomique qui circulent en arrière fond, c’est tout de même très largement discutable, surtout si l’on ajoute le fait que les salaires des hommes et des femmes ne sont toujours pas les mêmes, là non plus.

 

Et puis je détestais l’image des footballeurs, relayés par des Ribéry et des Benzema. C’est une très bonne chose qu’ils n’aient pas été sélectionnés, on n’a que faire de leurs histoires de prostituées. Il y a une forme de mépris du reste du monde qui ne me plaisait vraiment pas, et parfois même du sport lui-même. J’ai eu vent des polémiques des coiffures de certains joueurs aussi, mais seulement en trame de fond parce que je ne m’y intéressais pas vraiment. Je me dis qu’en tant qu’hommes, vous n’avez pas non plus 27 000 solutions pour arborer un semblant de personnalité. Ne soyons pas hypocrites : votre image est un produit commercial.

 

Je n’avais pas creusé cet univers à double tranchant. Il y a un rapport à l’argent, et un rapport au sport. Personne ne pourra nier que la ferveur est partagée par tout le monde, même ceux qui ne sont pas fans en tant que tels de foot. Même ceux qui sont contre tout cela font tout de même partie du moment. Parce que oui, le football est ce qui parvient le plus à rassembler les foules, à rassembler les générations, les populations et cultures. La dernière fois que l’on s’est rassemblé en France, c’était pour l’événement tragique qu’était l’attentat de Charlie Hebdo. Alors je crois que nous avons là une parenthèse un peu merveilleuse, un peu enchantée, et que tout ne changera pas du tout au tout. Mais profitons de la liesse générale, et voyons tout cela après…

 

Je me suis aperçue que je prenais gout à vous regarder courir sur le terrain. C’est clairement vous qui m’avez donné une vision positive du football, je trouve que c’est important de le spécifier. J’avais l’impression d’assister au spectacle de la méritocratie pure, la vraie, la sincère. Dans le sport, on n’a rien sans rien. On peut tricher, mais je crois qu’on se fait très vite rattraper. Pour en arriver là, il faut du travail, de l’abnégation, du courage et de la persévérance : autant de qualités qu’il est bon de mettre sous les feux des projecteurs. « N’oubliez jamais d’où vous venez, et vous venez de là ! » a clamé le Président Macron lors de votre retour à l’Elysée.

 

Et c’est exactement ça : vous avez mérité cette victoire personnelle par votre parcours depuis l’adolescence. Vous faites rêver les jeunes, et c’est terriblement important de rêver à cet âge-là pour se guider dans la vie.

 

La finale a été difficile, surtout au début, et n’a pas été de tout repos ; c’est pour cela que la victoire est d’autant plus gratifiante. Elle est mémorable, et déjà il y a des souvenirs à raconter. Vous m’avez fait stresser en fait !! J’étais dans une fanzone nantaise – ma première fois donc, la foule était dense, c’était dingue de vivre un tel moment avec tant de gens ! J’aimerais tant pouvoir demander à tout le monde : « que raconterez-vous dans 20 ans sur cette finale ? Où étiez-vous, et que faisiez-vous ? ». Gardez ces souvenirs précieux au plus profond de vous ! Ils participent à construire notre histoire commune.

 

Je crois donc que je me devais de prendre la plume. Nous sommes champions du monde, alors merci, les Bleus. Merci d’avoir redoré le blason d’un sport qui, je trouvais, partait dans une mauvaise direction, merci d’avoir permis autant de joie et d’allégresse, merci d’avoir représenté aussi bien les français. De « Bleu », il n’y a que la couleur de notre maillot qui ressort, en échos à notre drapeau, et pas une seule once d’amateurisme. Vous nous l’avez prouvé, vous nous l’avez rappelé, vous l’avez démontré au reste du monde.

 

Merci.

 

Et comme Griezman  l’a déclaré : « Vive la République, et vive la France ».

 

 

 

Signé : une jeune femme parmi tant d’autres qui n’était même pas fan de foot à la base

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Post à l'affiche

J'accuse Dieu !

July 7, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

September 24, 2019

January 12, 2019

December 17, 2018

November 14, 2018

November 8, 2018

October 29, 2018

October 21, 2018

October 15, 2018

September 30, 2018

Please reload

Posts similaires
Please reload

[Raconter le monde]...

FRANCE
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle