Robin

2 Jul 2018

Juché sur son vélo et accompagné de son fidèle acolyte Réda, Robin a entrepris il y a 2 semaines un voyage depuis le sud de la France jusqu’à Istanbul, partant à la rencontre du monde et de la richesse des cultures.


 

A travers ses lunettes, il est assez aisé de comprendre que Robin est une personne emplie de bonté. Ce jeune homme de presque 21 ans a l’âme d’un voyageur, et le cœur tourné vers l’inconnu. Il aurait beaucoup à vous apprendre déjà. Riche d’une réelle ouverture d’esprit, et d’une insatiable curiosité pour autrui, il semble qu’il ait toujours été attiré par la compréhension du monde au sens large. Ce sont autant de qualités qui l’ont poussé à partir en vélo d’Aix-en-Provence pour Istanbul, avec son « copilote et frère de route », Réda.


 

Sur les routes depuis ce 18 juin dernier, les deux cyclistes ont débuté un voyage de deux mois, dont l’objectif premier est de découvrir les pays traversés. « Avec Réda, on aime bien dire qu’on n’a pas envie de voir la carte postale de ces pays, mais de les découvrir de l’intérieur, voir ce que les gens ont envie de montrer, et aussi ce qu’ils n’ont pas envie de montrer ».


 

Istanbul, c’est à leurs yeux de jeunes européens une ville très cosmopolite, à la croisée de nombreuses cultures qui pourra sans aucun doute satisfaire leur soif de découvertes. Ce n’était pas leur premier choix pourtant : Moscou leurs plaisait aussi beaucoup. Mais ne s’accordant pas sur l’itinéraire, ils ont préféré changer complètement de destination pour éviter toute frustration. En effet, un tel voyage se construit sur des compromis : à deux, ce n’est pas toujours facile. Mais les paysages et les expériences aidant, ils partagent tellement qu’ils parviennent à avancer [au sens propre comme au figuré] et à profiter.

 

C’est là la concrétisation d’un véritable projet, d’un rêve qui date de l’enfance.


 

Une âme aventurière inspirée par d’autres, avant de « rouler avec son propre vélo »


 

Robin a toujours eu l’exemple de son père, cycliste aguerri et passionné, qui lui a montré qu’il était possible de faire de longues distances en vélo. Sa cousine lui a un jour offert le livre L’Afrique à l’envers, du Cap au Caire à vélo, qu’il a fait lire à Réda, son complice de toujours. Ce livre les a considérablement marqués. Ensemble, déjà, fourmillaient des tas d’idées et des rêves d’excursions à vélo.


 

Robin avait quitté les Yvelines pour Nantes, et lorsqu’il y retournait, les deux amis s’organisaient des petits road trip qui leur donnaient toujours davantage envie de partir plus loin. L’idée de faire un voyage du Maroc jusqu’au Cap avait germé dans leur esprit d’adolescents rêveurs. Ce projet n’a pas encore eu l’occasion d’être réalisé.


 

La page d’un certain Justin, « Justin petit Tour », a largement contribué à les inspirer puisqu’il s’était lancé en 2015 dans un road-trip en vélo en Europe, partageant son expérience. Ce dernier ne roule plus aujourd’hui, mais les deux amis semblent avoir pris la relève avec brio. De même, Robin regardait beaucoup l’émission « nus et culottés » sur France 5 avec ses frères et sa mère. « Ces gens-là ont une capacité à lier des liens en peu de temps avec les gens. Ils voyagent, se laissent porter. Ils ont un point A et un point B, ils doivent y aller mais ne savent pas comment. Ils n’ont pas de limite de temps, et s’ils s’entendent bien avec des personnes, ils peuvent même rester plus longtemps que prévu. Je trouve ça hyper inspirant ! ».


 

De 2 courtes expériences à 2 mois entiers de road-trip


 

Ainsi, à 18 ans, est né leur premier projet : l’Irlande. « Au moment d’acheter les billets, on s’est dit que là, ça y’est, c’est réel ». Pendant 21 jours, et pas loin de 1 200 kilomètres dans les jambes, ils y ont vécu une expérience extra-ordinaire à cheminer à travers les sentiers, routes et forêts verdoyantes, ivres de liberté. Ils ont réitéré l’expérience l’année suivante, partant de Paris pour Copenhague, gravant dans leurs mémoires des souvenirs sortant de l’ordinaire.


 

« L' addiction » s’est installée puisque les voilà encore sur la route cette année, ouverts à la Rencontre avec un grand –R. Comme à chaque fois, ils emportent une tente avec eux mais l’objectif est de parvenir à dormir chez l’habitant. Ils ne savent donc pas où ils dorment d’une nuit à l’autre, mais continuent à pédaler pour avancer, pour comprendre les habitants, les régions, l’histoire même. « En voyage, au début t’es personne pour les gens. Ils te demandent ta carte d’identité, et 3 heures après ils te racontent des histoires de leur famille, te font réfléchir… Des fois ce sont des gens que j’aurais jamais rencontré ailleurs parce qu’en apparence on partage rien du tout ! ».


 

L’un des plus beaux souvenirs qu’ils aient tous deux serait leur rencontre avec un fauconnier, en Irlande. « L’ambiance était folle, il y avait une tribu de gamins qui baladaient dans la baraque, c’était génial. Il nous avait expliqué la route, et tous nous avaient accompagnés sur quelques kilomètres en voiture quand on est reparti ! ».


 

Un projet d’envergure, basé sur la volonté de restituer et le partage


 

Une nouveauté est apparue cependant. Dès le premier voyage, la sensation d’être des consommateurs purement et simplement était très fréquente. « Des personnes qui ne nous connaissent pas nous offrent la douche, de quoi manger, un accès à internet, un lit : toutes ces choses qui paraissent normales en vrai mais qui valent de l’or pendant un voyage… et en retour, nous n’avons pas grand-chose à donner hormis nos petites histoires à nous. A la fin de chaque voyage, nous envoyons une carte postale à tous ceux qui nous ont aidés et dont on a recueilli les coordonnées, mais ce n’est pas suffisant et c’est frustrant ! ».


Comment restituer tout ce qu’autrui est capable de leur apporter ? Comment rendre compte d’un tel partage ? Comment les remercier ? Tant d’énergie positive circule lors de ce genre d’expérience, et ce duo a la chance d’en être témoin. « L’argent est quand même un bon vecteur, alors on a pensé à une levée de fonds pour une association qui aurait les mêmes valeurs », raconte Robin. Ils construisent ce projet depuis la rentrée de septembre 2017, et malgré tout, ne sont pas parvenus à trouver ce qu’ils cherchaient. Alors, ils ont tout de même voulu qu’il reste quelque chose de visible pour les personnes qui ne les connaissent ni eux, ni leur projet, à la manière d'un témoignage. « Nous, on va continuer à rouler sur la route, mais on espère quand même que ça marchera ». Il ont donc créé leur chaîne Instagram à cette fin. Tous les jours, nous pouvons suivre leurs aventures, faire la connaissance de leurs hébergeurs et traverser l’Europe à leurs côtés.


 

Dans le même temps, Robin s’est promis de tenir un carnet de voyage manuscrit, comme lors de ses précédents voyages : « mais cette fois-ci, je souhaite m’y tenir ! Alors je vais plutôt chercher à raconter des anecdotes ».


 

Une expérience emplie de richesse à saisir


 

Les deux amis filent sur les routes – lorsqu’ils ne crèvent pas un pneu, s’arrêtent pour contempler un paysage, profiter d’une liberté qu’ils se sont créée. Leur philosophie a toujours été – et restera, de se laisser porter par les événements. En fonçant droit devant soi, on peut parfois passer à côté de choses incroyables, tant il y a d’énergie positive de par le monde. « On dit souvent que le chemin compte plus que l’arrivée. Je suis plutôt d’accord, moi je me perds souvent » résume ainsi Réda. Ce voyage est une allégorie de la vie, et c’est en cela qu’il est passionnant. Le livre qui les a tant inspirés se termine ainsi : « Seuls se félicitent ceux qui se sentent incapables d’aller plus loin » : l’important est d’apprécier le voyage, surtout si l’on sent que l’on a tout donné.



 

N'hésitez pas à suivre leurs aventures ! (on a vraiment l’impression de voyager avec eux, c’est extra !)

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Post à l'affiche

J'accuse Dieu !

July 7, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

September 24, 2019

January 12, 2019

December 17, 2018

November 14, 2018

November 8, 2018

October 29, 2018

October 21, 2018

October 15, 2018

September 30, 2018

Please reload

Posts similaires
Please reload

[Raconter le monde]...

FRANCE
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle